Québec et les longs couloirs

Quitter la roulotte, c’est un peu comme quitter ses grands-parents : on repart avec des pommes du verger, un tas de bons conseils, on promet de revenir bien vite et on disparaît à l’autre bout du monde. Ce matin-là, c’est le Québec qui nous attend.

Ou, plus justement, le Québec Café de Liège, sur les hauteurs de Saint-Gilles. Cette merveilleuse adresse, en plus de fleurer bon l’érable, propose des petits-déjeuners si généreux qu’on se contente de deux repas sur la journée.

Ensuite, cap sur le Brabant Wallon. La traversée de la Hesbaye est une découverte : les paysages n’ont rien à voir avec le Namurois ni le Condroz.

Ici, le regard se perd au loin, les constructions sont basses, et les champs de maïs plus présents encore. Cette culture omniprésente nous interpelle.

On s’autorise un crochet par Orp-Jauche, pour aller klaxonner sous la fenêtre de ces amis qu’il me tarde de retrouver. Ni embrassades, ni gros câlins, virus oblige, mais les sourires font le job, en attendant de redevenir plus humains.

Enfin, nous repartons, chargés d’un joli dessin et de sirop de menthe fraîche, vers l’étape la plus luxueuse de notre périple : un vivifiant séjour à l’hôtel Dolce de La Hulpe. Un des points positifs de cette période troublée est que les hôteliers et les restaurateurs sont visiblement contents de retrouver leur clientèle : on est littéralement choyé. A La Hulpe, nous pouvions arriver à l’heure de notre choix, pour profiter de la piscine et du sauna, quasi privatisés. Bien sûr, nous avons testé le restaurant de l’hôtel, sa savoureuse carte belge, et le bar aux cocktails enchanteurs.

Avec ses matériaux noble et sa vue panoramique sur la forêt, la chambre est élégante et confortable, sans tape-à-l’oeil.

Seule difficulté : le site est vraiment immense. Rien que pour aller de la chambre à la piscine, j’ai l’impression de faire une séance de kiné !

Par contre, l’accueil chaleureux et bienveillant est un vrai réconfort, après la déception liégeoise de la veille. En partant, on se plaît à imaginer un séjour ressourçant au coeur de l’hiver.

Articles récents

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *