Les virages et les hommes

La dernière étape de notre périple 2017, nous la passons en France, entre les Vosges et l’Alsace. Nous commençons par visiter le très joli village de Ribeauvillé.

Ribeauvillé
Ribeauvillé

Maisons à colombages, fleurs, couleurs, rues étroites et devantures appétissantes, il a tout pour plaire à Princesse Fiona, qui répète en boucle combien tout est mignon. Nous poursuivons la route des vins très sobrement par un passage à Kaysersberg, qui nous convainc de revenir en fin d’année, pour profiter des  charmes de Noël. Bien sûr, nous craquons pour un kougelhopf, la spécialité locale. Cette délicieuse brioche nous servira de petit déjeuner demain. Dans une boulangerie locale, nous embarquons également un sandwich (22€ les 4 sandwiches, ils ont intérêt à être délicieux) à déguster au milieu des bois, dans une de ces petites aires aménagées en retrait de la route des crêtes.

Entre la route des vins et la route des Crêtes
Entre la route des vins et la route des Crêtes

Car c’est là que nous passerons l’après-midi, de col en sommet, de virage en corniche, dans la mer d’arbres des Vosges.

Route des Crêtes - Vosges - Schlucht
Route des Crêtes – Vosges – Schlucht

Le camping qui nous accueille, à la fin du jour, est d’ailleurs niché lui aussi dans les bois. Cette nuit, nous devrons laisser la voiture sur le parking et dormir sous tente : ici, on campe #nature, on se baigne #nature et on mange #nature. En effet, le Camping du Mettey a opté pour le fauchage tardif, la baignade naturelle, les logements insolites et les produits de la ferme. A recommander pour les convaincus, à condition de ne pas craindre les guêpes !

camping du Mettey

camping du Mettey

Après une nuit paisible, nous replions le campement pour la dernière fois. Peter Pan est désormais championne du repliage de tente 2 secondes, tandis que Princesse Fiona maîtrise à la perfection le roulage de matelas. Nous sommes prêts à partir avec dix minutes d’avance, un record !

Aujourd’hui, nous rentrons en Belgique. En route, nous nous arrêtons à Struthof – Natzwiller, à la demande de Princesse Fiona. C’est ici qu’en 1944, les alliés découvraient l’horreur des camps de concentration nazis. Un film présente les premières images d’époque, poignantes, tandis qu’une expo très richement documentée retrace l’histoire de la guerre, depuis la montée d’Hitler et Mussolini, à la reconstruction de l’Europe. Ensuite, visite du camp proprement dit, avec son terrifiant portique d’entrée fermé à tout jamais, ses tours de gardes et sa potence. Un baraquement a été conservé, qui présente la vie quotidienne au camp, de même que la fosse aux cendres. C’est lourd, c’est dur, et c’est notre histoire…

Finir notre périple sur cette dernière visite nous semblait important, et nous ne le regrettons pas. Tandis que Princesse Fiona lit consciencieusement chaque panneau historique, Peter Pan me pose mille questions : comment se protéger de la guerre ? Pourquoi a-t-on inventé la bombe nucléaire ? Pourquoi on ne supprime pas les armes, tout simplement ?

Les réponses que nous pouvons lui donner ont bien du mal à être rassurantes… Rien ne justifie la barbarie.

Dans un silence empreint de respect, nous reprenons la route. Demain, nous ferons l’inventaire de notre matériel : nettoyage des tentes, bilan financier du voyage, et qui sait, de nouveaux projets ?

Articles récents

Un commentaire

  1. Vincenzo
    22 juillet 2017
    Reply

    Merci pour les récits . C’était très chouette de pouvoir vous suivre par ce biais. Il est vrai que je n’était peut-être pas, le lecteur le plus assidu, mais on a un peu l’mpression de voyager avec vous. À bientôt pour de nouvelles aventures..

    Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *